L’anatomie subtile en yoga (kosha) et en occident

Il faut imaginer l’être humain comme un iceberg avec une petite partie visible, constituée du corps physique et de notre conscience immédiate, et une immense partie immergée où l’on retrouve de plus gros pans de conscience et d’énergie.

Pour bien comprendre ce fait, il faut s’intéresser à l’analogie, soit la relation entre le macrocosme, l’extérieur et le microcosme, l’intérieur. Le macrocosme c’est l’univers. Le microcosme c’est l’individu. Ils entretiennent chacun une relation toute particulière. L’Homme se croit vulnérable aux lois de l’Univers, il prie un Dieu tout puissant qui, il le croit, détient tout pouvoir sur la vie humaine. On supplie, on implore, on espère… En yoga, on va chercher à inverser la tendance qui nous rend nous, humain, attentif à ce qui vient de l’extérieur. On va cultiver la vraie force. Car ce n’est pas le monde qui nous fait, nous faisons le monde, nous produisons ce qui nous arrive. Le vrai pouvoir, c’est de comprendre que l’influence ne vient pas de l’extérieur, mais bien de l’intérieur.

 


L’anatomie subtile en Yoga

En yoga, ces différentes enveloppes sont appelées des koshas. L’anatomie subtile en distingue cinq, partagés en trois corps (shariras).

koshaLe corps physique – Sthula

Où l’on retrouve le 1er Kosha Annamaya kosha, le corps de nourriture, le corps nourricier, le corps physique et matériel tel qu’on le connaît dans notre vie de tous les jours, limité par notre peau. Grâce à ce corps, nous expérimentons la matière et nous pouvons commencer notre exploration à travers les autres corps, mental, énergétique et spirituel.

 

Le corps subtil – Sukshma

Avec tout d’abord le 2e kosha Pranayama kosha, le corps de l’énergie. Sur le plan physiologique, on l’associe au système respiratoire et circulatoire, car le Prana désigne l’énergie nourricière, alimentant à la fois le corps physique (respiration) et énergétique (souffle vital). Pranayama Kosha permet donc le lien entre notre corps matériel et notre corps énergétique.

Le 3e kosha Manoyama kosha, est celui de l’esprit, du mental. Il comprend nos 5 sens, nécessaires à nos capacité d’analyse et de jugement. Mark Stephens écrit à son sujet ‘Il [manoyama kosha] possède le pouvoir de distinction, comme entre ‘moi’ et ‘le mien’, à partir de quoi il suscite liberté ou contrainte’.  Comme dit plut haut, Pranayama Kosha permet le lien entre Annamaya, le corps de nourriture, et Manoyama, le corps mental. On observe bien cette causalité dans la méditation, ou l’apaisement du corps va avec celui du mental, et inversement.

Le 4e kosha Vijnanamaya kosha, est celui de l’intellect, de la sagesse et de l’intuition. Il renvoie à l’état de conscience, c’est le ressenti de l’individualité. Lorsque le corps physique et le corps subtil ne font plus qu’un, vient alors la fusion parfaite entre les valeurs égotiques du ‘moi’ et le divin, le tout.

Le corps causal – Karana

Le dernier kosha Anandamaya kosha, le fourreaux du bonheur, de la paix intérieur, lorsque la conscience est parfaite, que les sens et le corps sont endormis.

 

 


L’anatomie subtile en occident

poupees-russes-e1532876595384.jpgDans les études des corps énergétiques en occident, on peut parfaitement superposés les termes Indien à la vision occidentale, bien que leur nom et leur présentation soient différents. En Occident on parlera de l’aura constitués de trois corps entourant le corps physique.

 

Le corps physique 

Que l’on associe au chakra racine.

Le corps vital 

  • Avec le corps éthérique, où se trouve l’énergie. On l’associe au chakra sacré.
  • et le corps astral, où se trouve les émotions. On l’associe au chakra du plexus solaire.

Le corps mental 

Qui enveloppe et se superpose au corps vital avec :

  • le bas mental, où siège la raison et l’intelligence. On l’associe au chakra du cœur.
  • le haut mental, avec l’intuition et la sensibilité. On l’associe au chakra de la gorge.

Le corps spirituel 

Qui enveloppe et se superpose au corps mental avec :

  • le corps spirituel lui-même, le superconscient, celui qui voyage d’une incarnation à une autre. On l’associe au chakra frontale.
  • l’âme, qui se développe en expérimentant d’une vie à une autre. On l’associe au chakra coronal.

 

Je vous conseille : Le manuel pratique du corps subtil: Guide complet de guérison énergétique dCyndi Dale

 

Sources : Manuel des soins énergétiques de Luc Bodin, L’Enseignement du Yoga de Mark Stephens

Une réflexion sur “L’anatomie subtile en yoga (kosha) et en occident

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s