Bulletin d’Apprentie Yogi – Avant de commencer

Une de mes très bonnes amies avait eu la bonne idée d’écrire sur son quotidien d’apprentie Fitness Girl, ajoutant à son blog une foule d’informations et de conseils en tout genre. Etant aux prémices de mon apprentissage yogique, je me suis dit que ce serait là un format intéressant ! Voici donc un toute nouvelle série d’articles sous forme de bulletin d’apprentie Yogi.

Comment ça va se présenter ?

Des articles exclusivement dédiés au Yoga (vous l’auriez compris), décrivant mes derniers apprentissages, mes impressions, mes difficultés et mon évolution. Le but étant d’éveiller la curiosité de certains pour la pratique, et de partager ensemble autour de celle-ci, mais aussi de m’encourager à monter sur mon tapis de façon plus régulière !

Pourquoi apprentie Yogi ?

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours ajouté une dimension magique au corps. Déjà consciente de l’importance d’être connecté au monde, j’étais et je suis encore convaincue des capacités formidables de l’être humain, lorsqu’on le porte au meilleur de son possible. J’ai de ce fait toujours cru aux énergie des êtres, des choses, et de tout ce qui les relient entre eux. Petite donc, je parlais aux arbres et aux rochers … (si si !).

Aujourd’hui (et jouissant d’une parfaite santé mentale) je me passionne pour le corps énergétique. Son importance est capitale, vitale même, nécessaire à notre bien-être physique et mental. Comme beaucoup d’entre nous maintenant – car petit à petit s’installe une superbe prise de conscience collective – j’ai voulu apprendre à me connaître, à cerner cette fille que le miroir me donnait à voir, de la comprendre et de ne faire qu’un avec elle. Même schéma avec le monde qui m’entoure : je veux me sentir plus connectée et vivante, dans l’instant présent, et apprivoiser toutes ces énergies qui dansent autour de nous à chaque instant.

La rencontre avec le Yoga

51XOmfOZvwL._SX210_Le yoga s’est doucement glissé dans ma vie. Comme beaucoup, je cherchais une activité qui me conviendrait histoire de perdre un peu de poids. Je voulais une méthode douce et facilement accessible de mon salon. En me baladant dans les magasins, je suis tombée sur Le Yoga des Paresseuses. Ce livre ne sera pas la prochaine Bible du Yoga certes, mais il a éveillé en moi un premier amour de la pratique et parlera aux adolescentes et jeunes adultes (on est effectivement plus sur une approche féminine comme le titre le suggère!). L’approche est simple, le ton amical, et je me suis parfaitement reconnue dans le côté paresseuse ! C’est un livre sympathique pour donner envie aux lecteurs de découvrir le Yoga. On y retrouve des petites méditations, des initiations au Yoga Nidra, mais pas vraiment de postures (ou alors très simples à réaliser). Le tout agrémenté de pas mal de conseils qui font du bien au moral. Le but de ce livre est surtout de vous montrer les bénéfices qu’on peut tirer à aller de l’avant en sortant de sa zone de confort (sans trop pousser non plus!).

12489788_10153367450571608_374332387_o.jpgPour commencer réellement la pratique, je me suis penchée sur des cours de Yoga en ligne ; notamment et toujours quotidiennement grâce à la merveilleuse Arianne et sa chaîne Youtube Yoga Coaching. Son petit plus par rapport à la flopée de cours de Yoga accessible sur internet : elle rend, à mon sens, le Yoga très ludique et accessible, en prenant le temps de décliner les possibilités selon les capacités personnelles de chacun, et mélange différents styles de Yoga, ce qui permet de découvrir la pratique qui nous conviendra le mieux.

 

En tout honnêteté, je pratiquais le plus souvent sans aucune régularité. C’est en voyant le Yoga refaire surface de temps à autre, et en découvrant de plus en plus sa dimension autre que purement physique, que j’ai commencé à vraiment m’y intéresser. Des petits signes de la vie et d’étranges intuitions me trottaient dans un coin de la tête. Devrais-je également dire un mot sur ces hormones de plaisir qui vous parcourent le corps à la fin d’une bonne séance ? Je me disais qu’il y avait forcément quelque chose à faire de ce côté là. Je trouverai peut être la réponse au bout du chemin ; en attendant je commence ma route non sans curiosité.

Les bienfaits du yoga et l’importance du corps énergétique

Le yoga, couplé à la méditation, est une voie royale pour ‘s’éveiller’, et c’est là le but ultime de toute pratique : l’éveil (moksha). Le yoga vous réveille le corps et l’esprit. Ça vous fait prendre conscience de vos muscles et de votre force, de vos tendons et de votre flexibilité, du rythme de votre souffle et de sa profondeur. Le Yoga vous reconnecte à votre enveloppe de chair et, avec cette première liaison établie, vous reconnecte à votre mental. Vous vivez pleinement les sensations de votre corps et de votre souffle, que ce soit dans la pénibilité d’une posture, ou dans le relâchement et la détente profonde d’une autre. Que ce soit dans un souffle à la cadence difficile à tenir, ou dans un souffle qui vous ancre paisiblement dans l’instant présent.

Le Yoga et la méditation vous permettent également un premier contact approfondi avec ce corps énergétique dont beaucoup ne connaisse à peine l’existence. Pour vous situer un peu le contexte, on retient cinq principaux corpskosha

 

  • Le corps physique/matériel (Anna Maya Kosha)
  • Le corps énergétique/subtil (Prana Maya Kosha)
  • Le corps mental/ de l’esprit (Mano Maya Kosha)
  • Le corps de conscience, de connaissance et d’intuition (Vijnana Maya Kosha)
  • Le corps de félicité (Ananda Maya Kosha)

 

Le corps énergétique bouillonne en vous. Ce sont les énergies qui régulent votre être. Par leurs différentes qualités, par la trop forte ou trop faible concentration d’une énergie à tel ou tel endroit, sans parler des blocages qui peuvent se créer…  Bref ! Sans vous en faire tout un cours, les bienfaits sont réels lorsqu’on détient une bonne connaissance, ne serait-ce qu’une écoute de ce corps énergétique, ainsi qu’une pratique régulière d’éveille de l’énergie pour mieux la faire circuler.

Le rêve : L’enseigner !

J’ai vu dans le Yoga une activité et un mode de vie réunissant tout ce qui m’épanouissait. Je me suis dit que quitte à travailler, autant que cela soit quelque chose qui me fasse du bien. Prendre le temps de prendre soin de soi, de s’écouter et d’apprendre à se connaître en se donnant du temps, en se lançant des challenges, en étant tolérante avec soi-même et en acceptant ses limites. Briser le pilote automatique, améliorer sa rencontre avec son Moi et se connecter à celui des autres. En somme travailler à sa paix intérieure. Je ne souhaite plus m’user à la tâche dans un travail où il n’y a aucun but, aucune création, où l’évolution s’apparente à un salaire plus fourni et un statut plus clinquant. Aujourd’hui, beaucoup de gens réalise que le schéma mené par notre société va à l’encontre du bien-être collectif et individuel. Sans idéaliser le métier, je suis consciente que ce n’est pas une voie évidente, autant sur le plan financier que sur la constance recherche d’un réseau professionnel. Ça resterait tout de même un ‘métier-passion’, et rien que pour ça, ça en vaut la chandelle.

Dur retour à la réalité : La difficulté des débuts

Yoga_Om_art002Officiellement, j’ai commencé le Yoga il y a deux ans. Officieusement et mis bout à bout, ma régularité fut telle qu’en additionnant les cours entre eux, je ne dépasse même pas cinq mois à raison d’une séance quotidienne. Le secret de toute bonne pratique, quel que soit votre centre d’intérêt, c’est la régularité, on ne l’a que trop dit. Peut être vous reconnaîtriez-vous dans ce rapide tour d’horizon du Moi au début de ma pratique, pour vous faire réaliser qu’il y a de l’espoir, quelques soient vos antécédents !

  • Ceux qui me connaissent savent que j’ai la souplesse d’une brique. Le Yoga ne rime pas exclusivement avec flexibilité certes, néanmoins pour ma part, l’ancrage dans certaines postures peut s’avérer rapidement difficile !
  • De même le Yoga ne se résume pas à faire des inversions, debout sur les mains ou sur la tête. Quand bien même voilà le fait : je ne détiens pas une force extraordinaire. Heureusement pour moi, il est connu que ‘Ce n’est pas à la personne de s’adapter au yoga, mais au Yoga de s’adapter à la personne’. Pile ce qu’il me fallait.
  • Autre obstacle et non des moindres lorsqu’on apprend de manière autonome : savoir se corriger. Le regard d’un professionnel reste quasiment essentiel.
  • J’ai eu également vite fait de me perdre dans le vaste univers qu’est la philosophie du Yoga. Il y a tellement de chose à apprendre ! D’univers mêlés entre l’hindouisme et la culture Indienne. Sans parler des prononciations sanskrits, des éléments aidant à éveiller la conscience et l’énergie, que ce soit des mudras, des mantras ou des exercices de pranayama … On en finit jamais d’assimiler de nouveaux éléments.  Mais là encore, tout vient avec le temps : le nom des postures deviennent plus évidents, les transitions plus fluides, le souffle plus stable. Bref. Rien n’est perdu d’avance !

Je vous retrouve donc dans un prochain article ‘Bulletin d’Apprentie Yogi’ où je vous décrirai plus en détail mes débuts, et je clôture cette article d’introduction déjà beaucoup trop long.


 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s