2ème accord – Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle

Cet article est le quatrième de toute une série s’appuyant sur les écrits des 4 accords Toltèques. Rédigés par le chaman mexicain Don Miguel Ruiz, il s’agit de 4 agréments pour vous permettre de mieux vivre avec vous-même et les autres. Je vous en conseille vivement la lecture, courte et accessible à tous, tant le message est universel.


Série découpée en six articles

Introduction – Le rêve des humains et l’auto-domestication.

Prélude à un nouveau rêve – Briser les anciens accords et en créer de nouveaux.


 Je vous présente ici un condensé du livre car il m’a semblé intéressant de le partager avec vous. L’article se base sur les écrits choisis, réécrits ou parfois retranscrits mot à mot, agrémenter de mes commentaires personnels.


Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle

Les trois accords toltèques suivants découlent du premier. Rentrons directement dans le vif du sujet : si l’on reprend l’exemple de l’article précédent, que je vous traite d’imbécile dans la rue sans même vous connaître, en réalité cela ne vous concerne pas, cela me concerne moi, car je suis confrontée à mes propres sentiments, croyances et opinions. Si vous donnez votre accord à ce poison émotionnel que je vous jette, vous vous l’appropriez et vous penserez vraiment que vous êtes un imbécile, au fond, vous vous sentez offensé. En faisant une affaire personnelle de tout ce qui vous arrive, vous devenez une proie facile à la médisance et vous pouvez aisément vous retrouver coincer dans une piètre opinion de vous-même. Vous gobez toutes les ordures émotionnelles des uns et des autres jusqu’à ce qu’elles deviennent les vôtres. Si vous ne prenez rien personnellement, vous vous protégez de ce sort.

alison-marras-361026Vous prenez les choses personnellement car vous vous prenez au sérieux. C’est ce qu’on appelle l’importance personnelle : vous partez du principe que tout ce qui vous arrive vous concerne. Vous pensez être responsable de tout. Néanmoins, vous n’êtes aucunement responsable des actions d’autrui. Leurs actions dépendent d’eux-même. Chacun vit dans sa propre tête, dans son propre univers, et en faisant une affaire personnelle de tout, vous pensez que l’autre sait ce qui se passe dans votre tête. Même lorsque la situation vous semble très personnelle, que quelqu’un vous insulte, cela n’a rien à voir avec vous. Les gens émettent des opinions en fonction des accords qu’ils ont conclut avec eux-même. Leur point de vue n’est autre que le fruit de leur domestication.

Peu importe si quelqu’un ne pense que du bien de vous ou, au contraire, qu’il vous en veuille profondément, cela ne doit pas vous affecter. Car vous savez qui vous êtes : vous n’avez ni besoin d’être accepté, ni besoin d’être approuvé par un tiers. Si une personne se sent blessé par vos propos, en réalité elle est blessée par la résonance de vos propos sur ses propres blessures émotionnelles. Les gens se créés tout un film, un monde dont ils sont le metteur en scène et l’acteur principal. Ils voient leur monde à travers leurs yeux et vous y êtes un acteur secondaire. Vous, vous voyez le monde à travers vos yeux. Votre film n’a rien n’est comparable.

Votre première réaction lors d’une confrontation consiste à défendre vos croyances : vous avez besoin de prouver que vous avez raison, besoin de donner tort à autrui. Vous faites une montagne de rien du tout et vous voulez imposer votre opinion aux autres. Cependant votre opinion n’est qu’une projection des accords que vous avez conclu avec vous-même. Votre point de vue vous est personnel, c’est votre vérité et celle de personne d’autre. Si vous m’en voulez pour X raison, je sais que vous n’êtes en réalité confronté qu’à vous-même, et que cette colère n’est provoquée que par votre peur. Sans peur, il vous est impossible d’être irrité, de haïr, d’être jaloux ou triste. Si vous vivez sans peur, ces émotions n’ont plus aucune place en vous. Sans émotion négatives, vous vous sentez mieux, et tout ce qui vous entoure est mieux. Parce que vous êtes satisfait de vous-même et que vous vous aimez.

26857064_10155915743896000_2110192972_nPour aller plus loin

Même les opinions que vous avez envers vous-même ne sont pas nécessairement vraies. Un peu tiré par les cheveux ? Pourtant l’esprit peut se parler à lui-même et se diviser en diverses parties. Une partie s’exprime, une autre écoute. Certains reconnaîtront forcément ce problème comme de multiples voix qui interagissent en même temps. Il se peut que certaines parties de votre esprit soient polluées, malades, qu’elles aient été contaminées par le poison émotionnel des autres ou votre propre poison. Il se peut aussi que la programmation que vous ayez reçu étant petit, et les nombreux accords passés avec vous-même soient parfois incompatibles et créés de véritables guerres dans votre esprit. Si vous vous croyez capable de réaliser beaucoup de choses, et que vous croyez tout autant à votre tendance à être paresseux, ces accords se battront entre eux au quotidien. Une partie de votre esprit s’oppose à certaines pensées, alors qu’une autre soutient les actes provoqués par des pensées contraires. Ce perpétuel conflit intérieur existe car chacun de vos accords ont une voix et un poids dans votre esprit. Le seul moyen de résoudre cela est de faire l’inventaire de tous ces accords, de faire de l’ordre, de mettre en lumière tous nos conflits intérieurs. Nous avons le choix d’écouter ces voix ou non, de les approuver ou non, de conclure des accords avec elles ou pas.

Votre esprit peut également capter des énergies et des voix d’une autre réalité. Quand le corps matériel se limite à votre chair, votre corps énergétique lui s’étend beaucoup plus loin. Votre esprit est la porte ouverte sur d’autres sources, autres que celles perçues par vos yeux. Notre raison n’est guère consciente de ces perceptions. Et pourtant votre esprit réagit selon divers dimensions, il perçoit la réalité du monde éveillé. Par moment, vous avez des idées dont l’origine n’est pas votre esprit mais vous les percevez grâce à lui.

Pour conclure

jaime-handley-44725Quoi que les gens disent ou fassent, quoi qu’ils pensent ou ressentent, n’en faites pas une affaire personnelle. Et ce, même si les gens vous trouvent merveilleux, ce n’est pas à cause de vous. Il n’est pas nécessaire de croire ce que les autres vous disent, le tout est de vous croire vous. En prenant les choses personnellement, vous vous programmez à souffrir pour rien. Les humains ont tous un degré de dépendance à un certain niveau de souffrance, et nous nous encourageons les uns les autres à entretenir cette souffrance. De même, ne vous attendez pas à ce que les gens vous disent la vérité car ils se mentent à eux-même, de la même façon que vous vous mentez à vous-même. Lorsque les gens disent une chose et en font une autre, c’est vous mentir que de ne pas écouter leurs actes. Si vous êtes honnêtes avec vous-même, vous vous épargnez beaucoup de douleur émotionnelle. Celui qui ment agit sous le coup de la peur. C’est difficile de retirer son masque social. Accepter la vérité sur quelqu’un peut être douloureux, mais il ne tient qu’à vous de ne pas vous attacher à cette douleur et de ne pas entretenir votre esprit avec du poison.

Dès que vous aurez prit l’habitude de ce nouvel accord, vous pourrez vous exprimer sans crainte du rejet, dire oui ou non sans crainte d’être juger. Vous n’aurez plus besoin de faire confiance en ce que les gens disent ou font, il vous suffira d’avoir confiance en votre capacité à effectuer des choix responsables. Vous n’êtes jamais responsables des actions d’autrui, vous êtes seulement responsable des vôtres.

9 réflexions sur “2ème accord – Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s